Votre choix :

- ALE
- Communication
- Sécurité - Police
- Les éoliennes
- Commerce - Grandes, moyennes et petites surfaces
- Sports
- Agriculture
- Tourisme
- Economie
- Culture
- Finances
- Social
- Travaux/Environnement
- Les objectifs du MR


L’Agence Locale pour l’Emploi de Walcourt

Située à proximité de l’Hôtel de Ville de Walcourt, l’ALE de Walcourt mets en œuvre les activités suivantes au profit de nos citoyens, plus en particuliers les demandeurs d’emploi, les utilisateurs ALE ainsi que les employeurs :

1.      Donner un coup de main aux particuliers, aux ASBL, aux Autorités Locales, aux Ets d'enseignement, aux associations non commerciales.

2.      Aider les demandeurs d'emploi à retrouver du travail grâce aux activités exercées en ALE, à la diffusion d'offres d'emploi, à l'organisation de formations et aux contacts avec les employeurs.

3.      Délivrer les cartes Activa et les informations Activa.

4.      Rediriger les demandes d'aide ménagère vers les sociétés agréées Titres-Services et assurer les contacts entre ces sociétés et les personnes qui souhaitent signer un contrat de travail dans ce secteur.

Leurs objectifs sont multiples :

  • Favoriser la réinsertion des chômeurs en leur permettant de garder le contact avec le monde du travail
  • Leur permettre « d'arrondir leurs fins de mois » en toute légalité
  • Apporter une aide à la population tout en évitant la concurrence aux services existants
  • Etre à l'écoute des demandeurs d'emploi, des utilisateurs et des employeurs
  • Financer des formations au profit de ses travailleurs
  • Promouvoir la mesure gouvernementale : "Plan Activa" et délivrer les cartes Activa (aide financière importante accordée aux employeurs).

Mon avis par rapport à l’ALE est tout à fait positif. Trésorier et administrateur (non rémunéré) de l’ALE mandaté par l’U.W.E., je ne peux que promouvoir ce bel outil et faire mon maximum pour le bon fonctionnement de ce service. Comme précité, cet outil permets de promouvoir l’emploi et de rediriger certaines personnes vers une situation 100 % légale. L’ALE encourage la formation, notamment en imputant un budget important à celle-ci (15.000 €) : nous pouvons y trouver notamment celle de gardienne d’enfants ainsi que la formation pratique gratuite au permis de conduire. J’encourage également l’ALE à pratiquer des tarifs minimum afin de présenter un taux maximal d’utilisateurs sans pour autant faire concurrence aux entreprises ni prendre l’emploi d’un autre travailleur. Travailler à l’ALE, c’est se maintenir dans un rôle social actif. Venir travailler et se former pour déboucher sur un emploi stable, c’est un leitmotiv !

Personne de contact : 
    Danielle PASQUE                                                                   
    Hôtel de Ville 5650 Walcourt                                                             
    Tel : 071/610 617 - 0475/727422 - fax 071/610 611
    Courriel : a.l.e.walcourt@skynet.be

- ouvert du lundi au jeudi de 8 h à 12 h et de 12 h 30 à 16 h (15 h en juillet et en août) 


Communication

« La communication consiste à comprendre celui qui écoute » - Jean Abraham

La communication est à mon sens très importante car c’est un système à double sens. A l’heure d’aujourd’hui, avec les nouvelles technologies existantes en matière de communication, une commune ne peut s’empêcher de communiquer, et ce envers l’ensemble de la population et ces divers publics cibles.

Les outils actuels, comme internet, les réseaux sociaux et autres livrets informatifs méritent la plus grande attention. La commune doit renouveler ces diverses techniques afin de moderniser Walcourt et ainsi maintenir l’entité dans une compétitivité à la fois économique, touristique, culturelle et sportive, et ce en regard à l’ensemble de ses ressources.

Face à ce défi, je ne peux également qu’insister et promouvoir la naissance et le développement d’entreprises spécialisées dans ce secteur d’avenir. C’est actuellement l’inertie à ce niveau en Belgique et nous devons soutenir les initiatives en ce sens.

Informer la population en permanence, là est mon champ d’actions. Mon implication à travers mon poste d’administrateur de Canal C depuis 3 ans me conforte dans cette idée.


      Sécurité - Police

La création de la zone de police FLOWAL date du 01 janvier 2002 et, comme son nom l’indique, couvre les territoires de Florennes et de Walcourt. La zone est divisée en 2 bureaux, l’un à Florennes, l’autre à Walcourt. Pour l’aspect technique, FLOWAL est gérée par un conseil de police, composée de conseillers communaux. Il existe également un collège, qui lui s’occupe de la gestion journalière et qui est composé des 2 bourgmestres de chaque entité ainsi que du chef de corps. La tâche opérationnelle revenant quant à elle au chef de corps. Le but de cette zone est de mettre en œuvre les directives du conseil, sous l’impulsion de ses représentants.

L’actualité récente de la zone faisait état de la construction d’un nouvel Hôtel de police à Fraire, en bordure de N5. Les locaux de Florennes étant vétustes et ceux de Walcourt exigus, une nouvelle implantation est donc nécessaire. Cependant, cette construction à un coût et cela va engendrer un surcoût de 250.000 €/an pour les 2 communes. J’ajoute que la décentralisation est un inconvénient pour le citoyen, il faudra donc prévoir de nouveaux locaux détachés dans les centres de Florennes et Walcourt. La commission de police, dans laquelle je m’investis, examine et suit le dossier.

Dans les faits, je prône une « police » avec plus de prévention, de proximité et de visibilité. J’insiste sur la sécurité des gens et de leurs biens, notamment par des actions de préventions dans nos quartiers.


Les éoliennes

Une éolienne est un dispositif qui transforme l'énergie cinétique du vent en énergie mécanique. Le plus souvent cette énergie est elle-même transformée en énergie électrique. Cette installation fait partie des énergies renouvelables les plus utilisées. Je suis globalement d’accord avec ce type d’installation mais dans certaines mesures. A Walcourt, nous disposons déjà de plusieurs sites éoliens et, actuellement, il ne serait pas opportun d’envisager de nouvelles implantations. Eventuellement pourrions-nous étendre, si nécessaire, les parcs éoliens actuels? Notre entité, avec ces plateaux bien situés, est une région  intéressante pour ces promoteurs éoliens qui nous sollicitent fréquemment. Nous ne devons pas nous laisser envahir ! Walcourt est une région touristique et l’impact paysager doit être pris en compte. De plus, il ne faut pas négliger les nuisances sonores, certes diminuées  avec les nouvelles technologies des constructeurs, ainsi qu’une possible dépréciation sur l’immobilier. Nous devons sensibiliser la population aux tenants et aboutissants des structures éoliennes et résister à la tentation des nouveaux projets. Certes l'éolien est préférable au nucléaire, ce n'est cependant pas une raison pour le laisser s'installer de manière excessive sur notre territoire. D'autres alternatives existent et sont à exploiter.

Pour conclure, oui à l’éolien mais en ce qui concerne notre entité, nous devrions nous limiter avec ce qui est déjà en place, sans prévoir de nouvelles implantations.


       Commerce - Grandes, moyennes et petites surfaces.

L’apparition des grandes surfaces a marqué la disparition progressive des commerces de proximité. Un petit commerce souffre de la concurrence des grandes surfaces en termes de prix, et reste très dépendant de l’offre commerciale complémentaire.

Limiter le développement des grandes surfaces, c’est permettre la multiplication et la survie des commerces de proximité. Les petits commerces sont des lieux d’échanges et de rencontre avec le commerçant lui-même mais aussi avec ses voisins. Leur activité et leur présence ont un rôle essentiel à jouer dans les quartiers en termes de lien social et de convivialité. En outre, le terme « proximité » permet de garder la liberté d’aller faire ses courses à pied et de ne pas dépendre d’un véhicule. C’est un aspect important pour les familles avec de jeunes enfants, les personnes âgées, les familles avec des revenus modestes.

Pour conclure, cette proposition vise donc à modérer l’implantation de grandes surfaces ainsi qu’à autoriser l’implantation des moyennes surfaces, ce afin de combler le nombre insuffisant de ce type de magasins dans notre commune. Néanmoins, ma priorité, c’est favoriser les petits commerces. Nous pourrions également repenser le système des horaires alternatifs pour l’ensemble de ces enseignes.  


      Sports : « Sport pour tous ! »

Attirer l’attention de la population sur l’importance de faire du sport, voilà mon message ! Offrir un maximum de possibilités aux jeunes comme aux moins jeunes de pratiquer leurs sports favoris dans le meilleur environnement qu’il soit, c’est mon champ d’actions. Beaucoup d’efforts ces dernières années ont été consentis au niveau du football, je ne peux donc qu’encourager une réflexion sur le développement et le subside concernant les autres sports et infrastructures de l’entité. J’ajoute également que la Ravel, très bel outil en lien avec le Tourisme, est un espace de loisirs récréatifs pour l’ensemble des membres de la famille, et ce en toute sécurité. J’estime cependant que la commune doit consentir de nombreux efforts avec les réseaux voisins afin d’offrir aux différents publics diverses possibilités de balades et de nouvelles ‘connections’ touristiques. Je terminerai par signaler l’initiative de la CLDR, dont je suis membre, concernant la création d’un Parcours Nature, dossier qui reçoit tout mon soutien.


L’Agriculture : au centre de mes préoccupations !

Petit-fils d’agriculteur, j’ai toujours été passionné par ce secteur d’activités. Durant ma jeunesse, le travail à la ferme était ma passion préférée. Depuis que je suis dans la vie professionnelle, je me suis toujours intéressé à ce secteur en m’impliquant dans la fiscalité et la gestion des exploitations agricoles. Mes objectifs en matière de gestion communale seront donc influencés par le respect du caractère rural de notre entité ainsi que sur l’importance de l’agriculture dans celui-ci. J’ajoute également que je soutiens le développement et la diversification de l’agriculture. A mes yeux, nous devons prendre en considération les problématiques spécifiques du monde agricole, comme les voiries par exemple. Le développement et l’aide à la commercialisation des produits du terroir de notre entité font également partie de mon programme.  


      Tourisme : « Walcourt, entité ‘touristique’ !

L’entité de Walcourt, aux portes des Lacs de l’Eau d’Heure, possède d’innombrables atouts touristiques, tels que la Basilique de Walcourt et son trésor, le Château Médiéval de Thy, les divers châteaux-fermes, les sentiers-balades,.. Nous devons maintenir une politique active en la matière et continuer le développement de notre Office du Tourisme, notamment via la mise en place de synergies entre l’ensemble des acteurs économiques et touristiques de l’entité. Au travers des mes mandats de Président du GECO et membre du comité de suivi de l’ADL,  j’ai pu me rendre de compte d’ô combien ces partenariats peuvent développer les réseaux professionnels et la visibilité de ces entreprises.  

Autre aspect, la mise en valeur de notre patrimoine. A travers l’Office de Tourisme, nous devons donner une nouvelle ampleur à toutes ces activités touristiques. Parmi mes propositions, le Ravel : il serait intéressant de relier notre réseau aux autres réseaux environnant (Vallée de la Molignée via Florennes-Mettet, Route des Barrages via Cerfontaine, Réseau Berzée-Thuillies). Le développement touristique est également une source d’emplois, il ne faut pas l’oublier. En lien avec l’économie, la mise en valeur des produits du terroir, via des magasins participatifs, devrait être soutenue. Nous nous devons également de mieux accueillir les touristes et il serait intéressant de renforcer l’équipe pour un meilleur fonctionnement ainsi qu’agrandir et de rendre plus visible les locaux de l’Office de Tourisme.

Economie

      A travers ma profession et mon expérience de reviseur d’entreprises, j’ai cette naturelle sensibilité au développement économique de notre entité. Nous devons refaire le lien entre économie et tourisme, encadrer les personnes qui ont l’esprit d’entreprendre, c’est le moteur de notre région. : emploi =  revenus, synonyme d’une meilleure sécurité !

Durant mon mandat au sein de la Commission des Finances, j’ai toujours soutenu les initiatives ayant pour objet le travail. Il faut promouvoir l’esprit d’entreprendre et en particuliers dans les secteurs innovants et ceux en pénurie. Je rappelle également l’importance de l’agriculture dans l’économie locale.

Les autres acteurs du tissu économique doivent également être soutenus et écoutés : je pense notamment aux PME, professions libérales et petits commerçants. Le développement du Zoning de Chastrès fait partie des projets : la capacité va être doublée et des actions devront être menées. Il est également important de favoriser, dans la mesure du possible, le tissu économique local pour les achats de la commune. Nous devons faciliter le travail des entreprises et réduire un maximum leurs contraintes.

De plus, j’ai également proposé la suppression de certaines taxes communales qui sont à mon sens inutiles : la double taxation sur les immondices, taxe sur la force motrice, taxe pour les brocantes, terrasses et les maraîchers,…


Culture

Le Centre culturel de Walcourt s’est fortement développé ces dernières années. Ce service fait preuve de beaucoup d’initiatives, de tout genre et tout style. La culture est un trait important de l’entité car elle est lien avec le tissu économique et social de la région. L’attractivité touristique mais également le bien-être et le divertissement de nos citoyens fait partie des objectifs de ce service. Ces manifestations en tout genre (musique, théâtre, concerts, expositions,…) marque également l’évolution de Walcourt à ce niveau et ne peut lui être que profitable au niveau de son image de marque. N’oublions pas de signaler que nous disposons d’une Bibliothèque qui fonctionne bien. De plus, nous devons maintenir et soutenir cette Maison de la Culture et favoriser davantage les synergies avec le tourisme et l’enseignement.

Finances

      Les finances de notre commune sont saines et bien gérées. Nous sommes également peu endettés, avec un des taux les plus faibles de Wallonie. Faisant partie de la commission des Finances, je remarque cependant que nous devrions mettre en oeuvre une gestion plus moderne et dynamique. C’est l’argent public que nous gérons, nous devons d’autant plus être attentif et faire preuve de bonne gestion. Je rappelle également qu’en 2008, je suis le seul à avoir dit NON au projet DEXIA, qui consistait au rachat de DEXIA par des derniers publics, via les communes. A la suite de mon intervention, la commune a décidé de ne pas intervenir et de suivre mon raisonnement. Bien lui en a fait car cet investissement s’est avéré être un gouffre financier pour les communes. D’où l’importance à mon sens de disposer de spécialistes de différents domaine pour sa gestion communale.


      Social

L’un des points important de notre programme : le social ! Nous devons changer et revoir la politique sociale de notre entité : aider les gens qui sont dans le besoin OUI, NON à l’assistanat systématique ! Nous avons comme projet de développer une politique proactive de formation et de remise au travail. Nous devons rappeler aux citoyens que si nous avons des devoirs envers eux, ils en ont également envers nous. Ils doivent fournir des efforts : se former, travailler, se réorienter, s’adapter. Nous serons plus stricts dans les aides accordées : évitons les abus et recentrons les activités du CPAS sur ses vrais OBJECTIFS ! Nous étudierons la possibilité de synergies avec des centres de formations de divers horizons sans pour autant faire concurrence aux privés et aux autres travailleurs.

Nous sommes la commune avec un taux de chômage le plus bas de la région et un pourcentage élevé de revenus. Cependant, le coût par habitant du CPAS est parmi les plus couteux de la région ! Il y a un souci… il faut le résoudre !

Travaux/Environnement

Au travers de notre programme, nous souhaitons développer un esprit critique pour les nouveaux projets respectueux du cadre de vie et de l’environnement. Nous souhaitons également encourager la participation citoyenne. Le point qui me tient cependant en haleine, c’est l’entretien de nos routes communales. Nous devons planifier l’ensemble des travaux de ces routes à travers un répertoire. Ce programme nous permettrait d’avoir une vue à moyen/long terme sur le calendrier des travaux et sur la charge et le coût que ceux-ci peuvent engendrer. Nous devons privilégier la qualité à la quantité.

Autre point de discussion dans l’entité : les casses-vitesse. Nous devons adapter et modifier les casses-vitesse existants notamment route de Nalinnes et route de Berzée, ceux-ci représentant un danger certain pour les usagers de la route. Nous serons également attentifs à la réglementation des sens giratoire, parking, chicanes et autres aménagements dans les quartiers  


Les objectifs du MR

Le MR est un parti qui défend les valeurs du travail, que ce soit au niveau des indépendants ou au niveau des salariés.

Nous devons faire un maximum pour que chacun ait du travail, puisse gagner sa vie, et ce en fonction de ses capacités.  Le travail de chacun a son importance, que l’on soit un indépendant, un employé, un ouvrier ou un fonctionnaire n’est pas déterminant, chacun doit œuvrer à son niveau.

Mais pour que chacun ait du travail, il faut aider les employeurs à croître et à engager du personnel.

 Il faut aussi aider les salariés à se former, à trouver du travail et, en attendant, s’ils sont dans le besoin, nous devons les aider.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

a